Soirée autour de la tolérance et de l'histoire du chevalier de La Barre

16 novembre 2016 Événement

Rendez-vous pour une soirée de réflexion sur la justice et la tolérance autour de l’affaire du chevalier de La Barre, de Voltaire et des Lumières. Entrée libre

  

Venez nombreux au Panthéon le 16 novembre 2016 à partir de 16h. Entrée gratuite.
 
Cette soirée se déroule à l’occasion des 250 ans de l’exécution du chevalier de La Barre et de la journée internationale de la Tolérance
 
Au programme : Interventions d’historiens, visites guidées du monument sur les traces des Lumières et lecture exceptionnelle d’Éric Ruf, administrateur général de la Comédie-Française.

Cette manifestation publique est organisée pour permettre de mieux comprendre l’affaire du chevalier de La Barre, ses enjeux au XVIIIème siècle mais aussi la résonnance que ces événements peuvent trouver aujourd’hui avec, en écho, les réflexions de Voltaire et des Lumières.

PROGRAMME

16h

Table-ronde animée par Marc Hersant, avec André Magnan, Claude Habib et Myrtille Méricam-Bourdet

Marc Hersant : Professeur à l’université de Picardie Jules Verne, spécialiste de Saint-Simon, grand connaisseur de l’Ancien Régime, auteur de plusieurs articles sur Voltaire

Claude Habib : Professeur à l’université de Paris III en Littérature et linguistique françaises et latines, membre du comité de rédaction de la revue Esprit, elle a publié en 2012, Malaise dans la civilité.

Myrtille Méricam-Bourdet : Maître de conférences en littérature française du XVIIIème siècle, Université Lyon 2, rédactrice en chef de la revue Voltaire et organisatrice, à la demande de la Société des Études Voltairiennes et le CELLF 16-18, des Journées Voltaire qui se dérouleront du 16 au 18 juin 2016 à la Sorbonne.

André Magnan : professeur émérite à Paris X – Nanterre, président d’honneur de la Société Voltaire, il est l’auteur de plusieurs préfaces dont celle de Candide ou L'optimisme dans l’édition de Bordas 1969, il a dirigé en 1995 la publication de l’Inventaire Voltaire.

17h30

Visites guidées du Panthéon sur les traces de Voltaire et des Lumières

Visite commentée du monument construit sous le règne de Louis XV et qui accueillit Voltaire, l’un des plus fervents défenseurs du chevalier de La Barre, 13 ans après sa mort. C’est dans la crypte du Panthéon que la dépouille de Voltaire est conservée dans un tombeau, en face de celui de Jean-Jacques Rousseau.

19h

Lecture exceptionnelle de textes de Voltaire par Eric Ruf, administrateur général de la Comédie-Française

Eric Ruf : Entré à la Comédie-Française en 1993, il reçoit plusieurs récompenses saluant son talent et son travail, notamment le prix Gérard Philippe en 1999, le Molière du comédien dans un second rôle en 2007 et sera décoré de l’ordre des Arts et des Lettres ainsi que de l’ordre national du Mérite ; il devient administrateur de la Comédie-Française en 2014.

Eric Ruf prêtera sa voix aux textes parmi les plus puissants que Voltaire ait écrits, au coeur de l’affaire qui devait le bouleverser jusqu’à la fin de sa vie.

 

 

UN PEU D'HISTOIRE 

Le chevalier de La Barre, âgé de 19 ans, est accusé de sacrilège et de blasphème en 1765. En effet, le crucifix de bois qui ornait le Pont-Neuf d'Abbeville est tailladé. Les soupçons se portent sur trois jeunes garçons qui n'avaient pas salué la dernière procession religieuse. La découverte du Dictionnaire Philosophique de Voltaire aggrave le cas du jeune homme. 
Il est alors condamné à mort par le Parlement de Paris. Le Roi Louis XV confirmera sa peine. Le chevalier de La Barre est alors exécuté : le poing coupé, avant de se faire décapiter et d’être jeté au bûcher.
  
Voltaire et d'autres philosophes des Lumières dénoncent alors vigoureusement ce procès ainsi que le radicalisme religieux et de l’ignorance d’une justice aveugle. Voltaire doit d'ailleurs s'exiler en Suisse après le procès.
  
Cette affaire représente un des moments cruciaux du bras de fer entre les Lumières et l’assujettissement de la justice d’Ancien Régime au religieux. Sous le règne de Louis XV, un climat de fanatisme religieux autour de plusieurs prétendues profanations électrisa le débat public. La torture puis l’exécution du chevalier de La Barre à Abbeville (Picardie) en 1766 en ont constitué l’une des crises les plus vives. 

  

 

Partagez cette journée avec nous avec le mot-dièse #Panthéon

MenuFermer le menu