Concert de l'Orchestre de chambre de Paris

Spectacle, festival (concert, danse, théâtre)

Assistez au concert proposé par l'Orchestre de chambre de Paris au Panthéon !

Orchestre de Chambre de Paris
  • Samedi 7 septembre 2024

    18h30 et 21h 

  • De 10 € à 50 €

  • Tout public

  • Réserver vos billets

Présentation

Dirigés par Thomas Hengelbrockau, ces concerts ont lieu la veille de la cérémonie de clôture des Jeux Paralympiques le 8 septembre.

Les œuvres de Beethoven et Fauré, deux compositeurs handicapés tardivement, sont interprétées dans un lieu des plus emblématiques de la capitale. Le dépassement des limites est tout autant celui des héros du Panthéon que ce lui de deux compositeurs confrontés à la surdité. 
 

Marqué par une forte dimension expérimentale, le Quatuor à cordes n°15 de Beethoven tient une place à part dans le corpus des seize quatuors du compositeur allemand. Le troisième mouvement, donné par l'orchestre à l'occasion de ce concert, intitulé « Heiliger Dankgesang eines Genesenen an die Gottheit, in der lydischen Tonart » (« Chant sacré de reconnaissance d’un convalescent à la divinité, dans le mode lydien »), constitue le point culminant de l’œuvre. Beethoven vient d’affronter une grave maladie, nous sommes en 1825, et ce passage témoigne de sa gratitude et d’une grande intériorité. L’Orchestre de chambre de Paris livrera une orchestration du troisième mouvement dans une version pour orchestre de chambre de David Robert Coleman. 


Composé sur plus de dix ans, le Requiem de Fauré est une œuvre profane car donné dans sa mouture finale en 1900 au palais du Trocadéro.
Le compositeur y a déposé tout ce qu’il avait de raffinement et d’élégance, en évoquant la mort avec une intimité bouleversante : « un requiem doux comme moi-même, un requiem dont on a dit qu’il n’exprimait pas l’effroi de la mort », de l’avis même du compositeur, agnostique, pour qui le trépas s’annonçait comme « une délivrance heureuse » et non comme un « passage douloureux ».

Programme

BEETHOVEN
Quatuor à cordes n°15 en la mineur, op. 132
« Heiliger Dankgesang eines Genesenen an die Gottheit in der lydischen Tonart »
Troisième mouvement
Version pour orchestre à cordes par David Robert Coleman


FAURÉ
Requiem, op. 48

Distribution

Katharina Konradi, soprano
Konstantin Krimmel, baryton
Thomas Hengelbrock, direction
Balthasar-Neumann-Chor
Orchestre de chambre de Paris

Orchestre de chambre de Paris

Près d’un demi-siècle après sa création, l’Orchestre de chambre de Paris s’est imposé comme un orchestre de chambre d’excellence et de référence en Europe. À partir de la saison 2024-2025, il accueille comme directeur musical le chef d’orchestre Thomas Hengelbrock. 

L’Orchestre de chambre de Paris rayonne à Paris et dans sa métropole avec des concerts à la Philharmonie dont il est résident, au Théâtre des Champs-Élysées, à l’Opéra Comique, au Théâtre du Châtelet avec lequel il s’inscrit dans le projet de la Place des théâtres, ainsi qu’à la Salle Cortot, mais également au plus près des publics. Acteur musical engagé, il allie l’excellence artistique à une démarche citoyenne, s’adressant à la fois aux personnes accueillies en centres d’hébergement d’urgence, aux patients d’hôpitaux, aux résidents d’Ehpad et aux personnes incarcérées.

À l’approche des Jeux de 2024, il s’inscrit pleinement dans l’Olympiade Culturelle avec plusieurs spectacles musicaux, notamment au Panthéon en septembre 2024.

En images